Bilan des ventes de mon premier roman pour septembre

Ça y est, Kindle Direct Publishing a publié les chiffres nécessaires au calcul de mes revenus de septembre et je peux donc vous partager ce qu’il en est !

En septembre, j’avais un seul roman publié : le tome 1 de Ryvenn intitulé La dernière empathe. Il s’était déjà bien vendu en août mais en août, j’avais alors très peu de concurrence. En septembre, gare à vous, les sorties littéraires abondent !

Voyons plutôt ce qu’il en est :

exemplaires commndés
Nombre de ventes au mois de septembre, ebooks en jaune, brochés en gris

On voit que début septembre démarre très fort, mon record de ventes en une journée est de 29 exemplaires (le 9 septembre), ebooks et livres brochés confondus. Pour les ebooks seulement, mon record de ventes en une journée est de 24 exemplaires (le 9 septembre également) et pour les livres brochés il est de 10 exemplaires (le 11 septembre).

On voit que pour le reste du mois, les ventes baissent très progressivement. Le graphique fait comme des vagues, le creux de la vague correspond à un moment de la semaine, les ventes étant généralement plus élevées durant le weekend selon ce que j’ai pu constater.

Mon livre étant disponible dans l’abonnement Kindle, il y a un deuxième schéma à observer, celui du nombre de pages lues, la rémunération se faisant sur les deux parties : ventes et pages lues.

pages lues
Nombre de pages lues en septembre

Mon record est de 16 996 pages lues (le 2 septembre) et là aussi, la tendance est facile à observer : on voit que le nombre de pages lues décroit à mesure que le mois avance. Pourquoi ? Je pense qu’il y a plusieurs raisons :

  • Le nombre de sorties littéraires en septembre est… hallucinant ! Le roman doit se démarquer face à beaucoup de nouveautés, de tous genres.
  • Septembre est également le mois de la rentrée, mon livre est destiné aussi bien aux adolescents qu’aux adultes mais à la rentrée, qui n’est pas occupé ? Les adolescents par la reprise des cours et par les lectures demandées par l’école, les adultes par la reprise du travail et par la rentrée de leurs enfants.
  • Mon livre n’était déjà plus une nouveauté : ceux qui sont fans du genre urban fantasy ou fantasy young adult (mes catégories), avaient déjà repéré le titre et avaient choisi de l’acheter ou non.

Ce sont des hypothèses bien sûr mais qui me semblent plutôt logiques. Je m’attendais même à ce que mon roman descende encore plus dans le classement et en termes de ventes. J’étais surprise de voir qu’à fin septembre, il était toujours dans le top 100 global Amazon. Arrivé au 30 septembre, il était à la 38ème place global et toujours 1er de sa catégorie (ebooks fantastiques pour adolescents). Merci infiniment aux lecteurs c’est grâce à eux s’il est resté dans le top !

Passons à la partie qui vous intéresse sûrement le plus : combien ça rapporte d’être 1er de sa catégorie de vente pendant un mois et d’être dans le top 100 pendant un mois ? Parce qu’en août, je n’avais pas effectué un mois complet et mes ventes avaient vraiment commencé après le 15 août, il était difficile de se faire une idée de combien je pouvais gagner avec un mois complet, surtout qu’août est un mois de vacances. Vous me direz, septembre, c’est le mois de la rentrée, ça reste particulier également.

J’ai donc vendu :

ventes mois
Nombre d’ebooks vendus et de pages lues pour septembre
ventes broché
Nombre de livres brochés vendus pour septembre

374 ebooks, 74 livres brochés et il y a eu 288 649 pages lues dans l’abonnement Kindle, étant donné que mon livre fait 512 pages, c’est comme si mon livre avait été lu intégralement 563 fois dans l’abonnement ce qui représente en tout, emprunts et ventes confondus, un peu plus de 1 000 livres (1 011 pour être exacte !).

Pour rappel, je touche 3,93€ par vente d’ebooks, 3,82€ pour chaque livre broché acheté et concernant les pages lues, je n’ai pas la main dessus, il s’agit du fonds KDP. Le fonds KDP est un fonds qui contient une partie de l’abonnement Kindle que certaines personnes ont (l’abonnement qui permet d’emprunter des livres sur la plateforme Amazon). Le fonds pour le mois de septembre était de 20 300 000 euros et il est réparti entre tous les auteurs d’Amazon, en fonction du pourcentage de pages lues sur la plateforme. Si mon nombre de pages lues correspond à 1% du nombre de pages lues dans le monde, je touche donc 1% du fonds mondial KDP soit un 1% de 20 300 000 euros. Ce serait bien 1% déjà, hein ? Bon je n’y suis pas évidemment ! Grosso modo, le prix à la page est généralement de 0,0044 ou 0,0045 euros.

Vérifions tout ça :

récap ventes
Récapitulatif des revenus de septembre de la plateforme KDP

Je suis grosso modo à 3 000 euros pour le mois de septembre. Le prix de la page était de 0,0044 euros environ. Comme vous le voyez, les ventes s’étalent sur plusieurs marchés et sur plusieurs monnaies.

Comment ça se passe à partir de là ? C’est formidable de gagner 3 000 euros avec ses livres mais déjà, attention, ce sont 3 000 euros BRUT. Amazon les versera à fin novembre. Vers le 20 novembre, je vais recevoir des emails de chaque marché d’Amazon dans lesquels j’ai vendu pour m’indiquer qu’un virement me parviendra à la fin du mois. Ensuite, il faut retirer 22% de cotisations sociales il reste donc 2 340 euros, sur lesquels il faudra bien évidemment payer l’impôt sur le revenu (mais nous sommes dans une année blanche, comme je l’ai déjà évoqué). C’est déjà très honorable 2 340 euros 😊. En tous cas, personnellement, je suis très très contente !

En octobre, l’aperçu actuel que j’ai des ventes est très intéressant, car j’ai maintenant deux romans publiés, Akalie Tome 1 étant paru début octobre.

En conclusion, il est possible de vivre de ses revenus d’auteur auto-édité, même en étant exclusif Amazon (ce qui est mon cas). En tous cas, c’est une somme qui me suffit complètement, nous n’avons pas forcément tous les mêmes besoins en termes de revenus bien sûr. Il y a énormément de paramètres qui entrent en compte : ma catégorie fantastique notamment n’est pas la catégorie où il y a le plus de concurrence. Si vous écrivez de la littérature sentimentale, vous vous battez contre beaucoup plus de personnes ! C’est donc d’autant plus dur d’accéder au haut du tableau. Mais il y a également plus de demandes pour ce type de roman (c’est plus répandu et plus lu que les ebooks fantastiques pour adolescents), donc vous pourriez vous retrouver dans le top 10 global Amazon et y rester un moment (pour ma part, j’ai atteint la 9ème place une journée et je suis redescendue au-delà le lendemain et je ne suis plus remontée dans le top 10 après ça).

Si vous avez des questions, comme vous le savez déjà, je me ferai un plaisir d’y répondre ! J’espère que cet article vous a éclairé quant aux revenus qu’il est possible d’obtenir en tant qu’auteur auto-édité.