Bilan des ventes de mon premier roman pour septembre

Ça y est, Kindle Direct Publishing a publié les chiffres nécessaires au calcul de mes revenus de septembre et je peux donc vous partager ce qu’il en est !

En septembre, j’avais un seul roman publié : le tome 1 de Ryvenn intitulé La dernière empathe. Il s’était déjà bien vendu en août mais en août, j’avais alors très peu de concurrence. En septembre, gare à vous, les sorties littéraires abondent !

Voyons plutôt ce qu’il en est :

exemplaires commndés

Nombre de ventes au mois de septembre, ebooks en jaune, brochés en gris

On voit que début septembre démarre très fort, mon record de ventes en une journée est de 29 exemplaires (le 9 septembre), ebooks et livres brochés confondus. Pour les ebooks seulement, mon record de ventes en une journée est de 24 exemplaires (le 9 septembre également) et pour les livres brochés il est de 10 exemplaires (le 11 septembre).

On voit que pour le reste du mois, les ventes baissent très progressivement. Le graphique fait comme des vagues, le creux de la vague correspond à un moment de la semaine, les ventes étant généralement plus élevées durant le weekend selon ce que j’ai pu constater.

Mon livre étant disponible dans l’abonnement Kindle, il y a un deuxième schéma à observer, celui du nombre de pages lues, la rémunération se faisant sur les deux parties : ventes et pages lues.

pages lues

Nombre de pages lues en septembre

Mon record est de 16 996 pages lues (le 2 septembre) et là aussi, la tendance est facile à observer : on voit que le nombre de pages lues décroit à mesure que le mois avance. Pourquoi ? Je pense qu’il y a plusieurs raisons :

  • Le nombre de sorties littéraires en septembre est… hallucinant ! Le roman doit se démarquer face à beaucoup de nouveautés, de tous genres.
  • Septembre est également le mois de la rentrée, mon livre est destiné aussi bien aux adolescents qu’aux adultes mais à la rentrée, qui n’est pas occupé ? Les adolescents par la reprise des cours et par les lectures demandées par l’école, les adultes par la reprise du travail et par la rentrée de leurs enfants.
  • Mon livre n’était déjà plus une nouveauté : ceux qui sont fans du genre urban fantasy ou fantasy young adult (mes catégories), avaient déjà repéré le titre et avaient choisi de l’acheter ou non.

Ce sont des hypothèses bien sûr mais qui me semblent plutôt logiques. Je m’attendais même à ce que mon roman descende encore plus dans le classement et en termes de ventes. J’étais surprise de voir qu’à fin septembre, il était toujours dans le top 100 global Amazon. Arrivé au 30 septembre, il était à la 38ème place global et toujours 1er de sa catégorie (ebooks fantastiques pour adolescents). Merci infiniment aux lecteurs c’est grâce à eux s’il est resté dans le top !

Passons à la partie qui vous intéresse sûrement le plus : combien ça rapporte d’être 1er de sa catégorie de vente pendant un mois et d’être dans le top 100 pendant un mois ? Parce qu’en août, je n’avais pas effectué un mois complet et mes ventes avaient vraiment commencé après le 15 août, il était difficile de se faire une idée de combien je pouvais gagner avec un mois complet, surtout qu’août est un mois de vacances. Vous me direz, septembre, c’est le mois de la rentrée, ça reste particulier également.

J’ai donc vendu :

ventes mois

Nombre d’ebooks vendus et de pages lues pour septembre

ventes broché

Nombre de livres brochés vendus pour septembre

374 ebooks, 74 livres brochés et il y a eu 288 649 pages lues dans l’abonnement Kindle, étant donné que mon livre fait 512 pages, c’est comme si mon livre avait été lu intégralement 563 fois dans l’abonnement ce qui représente en tout, emprunts et ventes confondus, un peu plus de 1 000 livres (1 011 pour être exacte !).

Pour rappel, je touche 3,93€ par vente d’ebooks, 3,82€ pour chaque livre broché acheté et concernant les pages lues, je n’ai pas la main dessus, il s’agit du fonds KDP. Le fonds KDP est un fonds qui contient une partie de l’abonnement Kindle que certaines personnes ont (l’abonnement qui permet d’emprunter des livres sur la plateforme Amazon). Le fonds pour le mois de septembre était de 20 300 000 euros et il est réparti entre tous les auteurs d’Amazon, en fonction du pourcentage de pages lues sur la plateforme. Si mon nombre de pages lues correspond à 1% du nombre de pages lues dans le monde, je touche donc 1% du fonds mondial KDP soit un 1% de 20 300 000 euros. Ce serait bien 1% déjà, hein ? Bon je n’y suis pas évidemment ! Grosso modo, le prix à la page est généralement de 0,0044 ou 0,0045 euros.

Vérifions tout ça :

récap ventes

Récapitulatif des revenus de septembre de la plateforme KDP

Je suis grosso modo à 3 000 euros pour le mois de septembre. Le prix de la page était de 0,0044 euros environ. Comme vous le voyez, les ventes s’étalent sur plusieurs marchés et sur plusieurs monnaies.

Comment ça se passe à partir de là ? C’est formidable de gagner 3 000 euros avec ses livres mais déjà, attention, ce sont 3 000 euros BRUT. Amazon les versera à fin novembre. Vers le 20 novembre, je vais recevoir des emails de chaque marché d’Amazon dans lesquels j’ai vendu pour m’indiquer qu’un virement me parviendra à la fin du mois. Ensuite, il faut retirer 22% de cotisations sociales il reste donc 2 340 euros, sur lesquels il faudra bien évidemment payer l’impôt sur le revenu (mais nous sommes dans une année blanche, comme je l’ai déjà évoqué). C’est déjà très honorable 2 340 euros 😊. En tous cas, personnellement, je suis très très contente !

En octobre, l’aperçu actuel que j’ai des ventes est très intéressant, car j’ai maintenant deux romans publiés, Akalie Tome 1 étant paru début octobre.

En conclusion, il est possible de vivre de ses revenus d’auteur auto-édité, même en étant exclusif Amazon (ce qui est mon cas). En tous cas, c’est une somme qui me suffit complètement, nous n’avons pas forcément tous les mêmes besoins en termes de revenus bien sûr. Il y a énormément de paramètres qui entrent en compte : ma catégorie fantastique notamment n’est pas la catégorie où il y a le plus de concurrence. Si vous écrivez de la littérature sentimentale, vous vous battez contre beaucoup plus de personnes ! C’est donc d’autant plus dur d’accéder au haut du tableau. Mais il y a également plus de demandes pour ce type de roman (c’est plus répandu et plus lu que les ebooks fantastiques pour adolescents), donc vous pourriez vous retrouver dans le top 10 global Amazon et y rester un moment (pour ma part, j’ai atteint la 9ème place une journée et je suis redescendue au-delà le lendemain et je ne suis plus remontée dans le top 10 après ça).

Si vous avez des questions, comme vous le savez déjà, je me ferai un plaisir d’y répondre ! J’espère que cet article vous a éclairé quant aux revenus qu’il est possible d’obtenir en tant qu’auteur auto-édité.

9 réflexions sur “Bilan des ventes de mon premier roman pour septembre

  1. Fanny dit :

    Bonjour. C’est top et trèsecouraeat. D’hanitude dans ce genre d’article tu as soit ceux qui rament et ne gagnent pas un copec, soit ceux qui ont remporté le pactole. Tu fais partie des auteurs entre les 2. Et puis pour 2 romans cest qand même exceptionnel.
    Il y a un truc que jen’ai pas compris: le pourcentage s’aditionne aux ventes?
    Penses-tu qu’être en exclu sur amazon c’est mieux que d’être présent sur les autres plateformes?
    Une dernière: le broché est indispensable?
    En tout cas merci😊

    Aimé par 1 personne

    • Jupiter Phaeton dit :

      Bonjour Fanny et merci pour ton message !
      Oui, j’avais envie de montrer qu’il existe un entre-deux justement. Je n’ai pas besoin de gagner des millions pour vivre alors je suis très heureuse avec cette somme ! Ici, les chiffres ne prennent pour l’instant en compte qu’un seul roman puisque le bilan des ventes s’arrête à fin septembre. Mon deuxième roman a été publié début octobre et octobre est déjà formidable en termes de revenus 🙂 J’ai hâte de vous en parler à tous pour vous montrer que oui, c’est possible de vivre de ses revenus d’auto-édités !
      Alors en fait, tu as les ventes : quand tu achètes un ebook ou un livre broché et à côté de ça, j’ai mis mon livre dans l’abonnement Kindle. Ce qui fait que ceux qui ont un abonnement Kindle peuvent emprunter mon livre gratuitement. Si tu as un abonnement, tu peux prendre mon livre. Si tu ne lis aucune page, je ne suis pas rémunérée (ce qui est finalement normal à mes yeux). Je suis rémunérée au nombre de pages lues. Amazon regarde la totalité des pages lues au cours du mois de septembre, il regarde combien ont été lues pour mon roman et si par exemple mon roman représente 0,001% des pages lues dans le monde dans l’abonnement Amazon pour le mois de septembre, je touche alors 0,001% du fonds mondial Kindle Direct Publishing (qui s’élève en ce moment à 20 300 000 euros donc 0,001% de 20 300 000 euros). C’est un exemple bien sûr :). Donc j’ai vraiment vendu 374 ebooks et 74 livres brochés, sur cette partie je perçois une redevance d’environ 3,90 euros. Il y a eu 563 emprunts environ de mon livre au cours du mois (c’est une estimation de ma part en fonction du nombre de pages lues car mon livre fait 512 pages mais je n’ai nulle part à ma disposition le chiffre qui dit combien il y a eu d’emprunts, si ça se trouve il y en a eu le double et les gens n’ont lu que la moitié de mon livre) et du coup sur cette partie je suis rémunérée à la page lue, environ 0,0044 euros la page lue (donc 0,0044 * 288 649 pages lues). J’espère que je suis un petit peu plus claire 🙂
      Pour ma part, je reste en exclusivité sur Amazon parce que ça me permet d’être dans l’abonnement Kindle (il faut être en exclu numérique pour ça) et que comme tu peux le voir, c’est rémunérateur pour moi. Je n’ai pas testé les autres plateformes donc je ne suis pas apte à répondre à ta question je pense.
      Concernant le format broché, il n’est pas du tout indispensable. Mais il ne me coûte pas un seul euro de plus à mettre en place (puisque Amazon gère l’impression à la demande et je n’avance rien du tout) du coup je ne vois pas l’intérêt de m’en priver 🙂 Il y a beaucoup de personnes qui apprécient de lire encore sur papier (85% des lecteurs en France lisent toujours sur papier). S’ils tombent sur mon livre et qu’ils veulent le lire mais qu’ils n’aiment pas lire en numérique, je ne veux pas qu’ils passent à côté parce que je n’ai pas pris le temps de mettre en place l’édition papier. Surtout que c’est vraiment très simple grâce à Kindle Direct Publishing (mince même moi je suis en train de me demander si je ne suis pas payée pour faire leur pub ! Enfin très sincèrement je suis très satisfaite de leurs services et de ce qu’ils proposent aux auto-édités). N’hésite pas si tu as d’autres questions (et hop je t’ai fait un pavé !).

      J'aime

  2. Mélanie dit :

    Bonjour, suite à la fermeture de la maison d’édition qui publiait mon roman, je suis intéressée par l’auto-édition. Par comparaison financière avec ce que j’ai pu toucher en 1 an et demi de publication en maison d’édition (tout juste 110 euros… je touchais 2 euros par livre vendu à 20,90…), je suis épatée du revenu que vous réussissez à vous faire sur Amazon ! Du coup je me posais la question de la publicité : est-ce que vous avez du en faire beaucoup sur un site ou Facebook, ou est-ce que la parution sur Amazon a suffi à attirer autant de public ?
    Autre chose : pensez-vous participer ou pouvoir participer à des salons du livre en étant auto-éditée ? Avez-vous déjà fait une séance de dédicaces, dans un espace culturel par exemple ? Et si oui, que vous ont-ils demandé (pourcentage des ventes, un prix fixe pour le stand ?) en échange de l’emplacement ?
    Merci d’avance pour vos réponses 🙂 et cet article est vraiment très bien réalisé et est rassurant.

    Aimé par 1 personne

    • Jupiter Phaeton dit :

      Bonjour Mélanie et merci pour ton commentaire !
      Je n’ai pas fait beaucoup de publicité. J’ai une publicité sur Instagram en septembre, pour un coût de 30 euros, c’était plus dans l’idée de « tester » la publicité. Je n’avais aucune idée de ce que ce que ça donnait. Ca a généré une vente officielle (à travers un lien de suivi) donc ce n’était pas rentable mais ce n’était pas très facile de suivre la rentabilité d’une telle publicité, l’article sur ce sujet est disponible ici : https://jupiterphaeton.com/2018/09/30/comment-developper-ses-ventes-de-livres-partie-1/
      J’y développe également le sujet de la publicité Google, que j’ai testée également, pour un coût de 20 euros. Ce n’était pas rentable et je pense que ça m’apportait moins de visibilité que la publicité Instagram.
      Je suis actuellement en train de monter l’interview d’un auteur qui a fait de la publicité sur Facebook. Je partagerai ça sur le blog d’ici quelques jours.
      Je pense donc que plusieurs facteurs ont joué dans ce succès, sans que je sois capable de mettre la main sur un unique. Plutôt que de te faire un long paragraphe sur la question, je te renvoie vers cet article : https://jupiterphaeton.com/2018/08/22/jai-integre-le-top-100-amazon-avec-mon-livre-auto-edite/
      Je ne compte pas participer à des salons du livre ni faire des séances de dédicace. J’ai eu la chance d’interviewer Olivia Sunway au sujet des séances de dédicace (https://jupiterphaeton.com/2018/10/17/gagner-sa-vie-avec-des-seances-de-dedicace-interview-dolivia-sunway-auteur-de-la-trilogie-au-nom-de-lharmonie/) et ma conclusion est que ça ne m’intéresse pas d’investir autant de temps et d’énergie dans cette entreprise. La commission des librairies pour les séances de dédicace est généralement de 30% par livre vendu.
      Je suis ravie d’avoir pu t’aider, n’hésite pas si tu as d’autres questions, tu peux aussi me contacter par email : jupiter.phaeton@gmail.com
      Je suis navrée de la fermeture de ta maison d’édition, quel(s) est/sont ton/tes roman(s) ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s