Bilan des ventes de décembre

Le 15 janvier est passé, les derniers chiffres de la plateforme Kindle Direct Publishing sont donc tombés : tout est à disposition pour vous faire le bilan des ventes de décembre.

Pour rappel, tous les mois, je vous dresse le bilan de mes revenus d’auto-édition, pour vous montrer comment ça fonctionne avec KDP (la plateforme de publication d’Amazon) et surtout pour que vous sachiez que oui, c’est possible de vivre de ses revenus d’auto-édition.

Allez, on attaque !

 

Premier point important : en décembre, je n’ai pas eu de publication alors que les deux mois précédents, mes ventes avaient pu gonfler grâce aux nouvelles sorties. Cette fois-ci, je n’avais rien sous la main, j’ai fait un petit break le temps de déménager puis les fêtes sont arrivées : mon nouveau roman débarque donc « seulement » en janvier.

J’avais aussi lu, sur quelques blogs, que décembre est un mois difficile pour les ventes ebooks. Les gens préfèrent acheter dans les librairies les versions papier, pour offrir à Noël. L’argent va dans les cadeaux et les repas des fêtes. L’ebook est mis à mal. Or, la majorité de mes ventes se fait à travers l’ebook.

Néanmoins, je surfais également encore sur la vague de ventes générées par l’offre éclair d’Amazon (voir mon article sur le sujet ici).

Résultat des courses pour décembre 2018 :

courbe des ventes
Courbe des ventes et des pages lues dans l’abonnement Kindle pour décembre 2018

Le graphique est petit, mais voilà ce qu’on peut en tirer :

  • J’ai été très régulièrement au-delà de 20 ventes par jour, la plus grosse journée de ventes est à 46 exemplaires (ebook + papier), la plus basse est à 14 exemplaires. Il y a seulement 2 jours où la somme des ventes ebook + papier est inférieure à 20 exemplaires pour ce mois.
  • Pour les pages lues de l’abonnement Kindle : j’ai tenu une bonne partie du mois au-delà des 20 000 pages lues par jour, je suis passée en dessous à partir du 18 décembre.
  • On voit bien que le début de mois est très fort et que progressivement, les chiffres baissent en allant vers la fin du mois, c’est d’autant plus visible à travers la partie des pages lues. C’est également logique du fait que je n’avais pas de nouvelles publications pour relancer les ventes, que Noël se faisait proche et que nous étions en plein dans les vacances scolaires.

Pour rappel : je suis rémunérée de deux manières :

  1. À travers les ventes :
    • Les ventes au format broché (exemplaire papier)
    • Les ventes ebooks (exemplaire numérique)
  2. À travers le nombre de pages lues dans l’abonnement Kindle : j’ai placé mon livre dans l’abonnement, ce qui fait que je suis rémunérée en fonction du nombre de pages lues. À la fin de chaque mois, KDP fait le décompte du nombre de pages total lues dans l’abonnement Kindle. Je suis payée en fonction du pourcentage que représentent mes pages lues dans le total. Il y a un fonds KDP, qui est d’un peu plus de 20 millions d’euros et je touche le pourcentage de ce fonds (le fonds étant totalement reversé aux auteurs). Si ce n’est pas clair, vous savez que vous pouvez m’écrire pour que je vous explique :). Grosso modo, ça fait environ 0,0044€ la page (ça dépend des mois mais on est dans ces eaux-là). Mes romans font environ 500 pages selon les normes KDP. Si j’ai 20 000 pages lues en une journée, ça veut dire que 40 personnes ont lu intégralement mon livre dans la journée. (mais bon ce n’est pas tout à fait ça non plus, vous vous doutez bien ! je ne fais que vous donner une échelle, dans la réalité c’est probablement plutôt 100 personnes qui ont mon livre sur leur Kindle et qui ont lu entre 10 pages et la moitié).

 

Puisqu’on parle du nombre d’exemplaires lus/achetés, allons tout de suite voir ce que ça a donné !

ventes numériques décembre
Ventes numériques pour décembre 2018
ventes papier décembre
Ventes au format papier pour décembre 2018

En tout :

  • 134 exemplaires papier vendus
  • 690 ebooks vendus
  • 710 898 pages lues dans l’abonnement (comme si on avait lu 1 421 fois mon livre)

Soit 2 245 exemplaires vendus/lus pour le mois de décembre 2018.

 

On passe à la question qui vous intéresse le plus : oui mais combien ça fait en euros tout ça ? Petit tableau récapitulatif :

récap globale des ventes
Revenus de décembre 2018

Vous trouvez dans le tableau ci-dessus les redevances en fonction des ventes ebooks, des ventes papiers (brochés), des pages lues de l’abonnement (KU/KOLL) et des différents marchés sur lesquels les romans se sont vendus.

Je vous épargne les conversions (puisque les redevances indiquées pour le Canada sont indiquées en dollars canadiens). Montant total (environ) : 6 130 euros brut.

Le mot « brut » est important, ne l’oubliez pas. Je suis auto-entrepreneur, j’ai donc 22% de charges sociales, il reste après paiement des charges : 4 781,40 euros (ça reste énorme). Et il faudra encore payer l’impôt sur le revenu ensuite. C’est donc à ce jour mes meilleurs revenus depuis que j’ai commencé l’auto-édition en août dernier.

Mes romans sont restés très bien classés sur Amazon tout au long du mois de décembre, ce qui explique les résultats des ventes. Comme indiqués plus haut, ils ont été boostés par l’offre éclair d’Amazon de novembre. Ce qui fait qu’en décembre, pendant un long moment, j’ai pu être numéro 1, numéro 2 et numéro 3 des ventes de ma catégorie (ebooks fantastiques pour adolescents) :

image

Oui ça fait rêver… même moi je n’y crois pas et pourtant c’est moi l’auteur ! Rien de tout ça ne serait possible sans les lecteurs et sans le soutien des autres auteurs. Je vous remercie du fond du cœur pour vos mots d’encouragement, vos conseils et votre aide.

Je vous partage ces revenus pour vous montrer que c’est possible, que ce n’est pas réservé à une élite, qu’on peut, aujourd’hui, vivre de ses revenus issus de l’auto-édition. Sachez que je n’ai pas d’autres revenus à l’heure actuelle : je ne fais pas de salon, je ne fais pas de séances de dédicace, je ne monétise pas mon blog,… Je vis de ces revenus (qui sont bien plus que suffisants). Je suis écrivain auto-édité à temps plein.

Si vous voulez voir l’évolution de mes revenus au fil du temps, pour voir comment ça a commencé, vous pouvez consulter les articles précédents :

Comme toujours, je suis à votre disposition pour toute question, à travers les commentaires ou mon email (voir page à propos).