Et si on parlait de ceux qui ne sont pas publiés ? Interview de Morgane Kadella

Morgane, aussi surnommée The Ginger Alien, écrit depuis l’adolescence. Elle n’a jamais été publiée pour l’instant et elle commence seulement à envoyer l’un de ses manuscrits en maison d’édition. En revanche, elle a posté sur Wattpad plusieurs de ses histoires. Il n’y a pas besoin d’être publié pour être écrivain (selon moi). Morgane écrit, tout simplement, et comme tout écrivain, elle a ses doutes et ses questions. Je pense que parmi ceux qui nous lisent aujourd’hui, beaucoup ne sont pas publiés et d’ailleurs, ce n’est pas forcément une finalité. On peut aussi écrire juste pour le plaisir. Morgane nous fait justement part de ses différents projets.

 

Jupiter : Depuis quand écris-tu ?

Morgane : J’ai toujours été attirée par l’écriture, mais je ne me suis vraiment jetée à l’eau à mes 16 ans.

Jupiter : Es-tu publiée ? Si oui, peux-tu nous parler de tes romans ? Sur quelle plateforme sont-ils disponibles ? Es-tu publiée par une maison d’édition ?

Actuellement, j’ai trois projets principaux : Le Crieur, un roman de fantasy que je retravaille ; La pantin, une romance dramatique extrêmement particulière pour moi et Les Yeux de la Lune, mon plus gros projet de fantasy sur lequel je travaille depuis 2009.

Jupiter : J’ai vu que tu avais une chaîne Youtube, est-ce que tu peux me parler de ce projet ? De quoi parle ta chaîne, que souhaites-tu accomplir avec ?

Morgane : Effectivement, j’ai une chaîne Youtube. Un exemple parfait de tous ces projets qui me hantent, sans que je n’arrive à m’y consacrer pleinement. Pourtant, j’aime beaucoup le format de vidéo pour aborder des sujets qui m’intéressent.  J’y parle principalement de mes lectures, j’aime pouvoir donner un avis sur les romans que je lis et parler de tout ce qui touche de près ou de loin à la littérature. Youtube est un choix qui s’est imposé de lui-même puisque j’ai toujours trouvé que parler était plus efficace qu’une chronique écrite, etc, c’est plus vivant et c’est le meilleur moyen pour retranscrire les émotions que m’a fait ressentir une lecture. Avec le temps, j’espère pouvoir développer cette chaîne et m’y consacrer vraiment. L’avenir nous le dira. En attendant, je me concentre sur mon compte Instagram.

Jupiter : Est-ce que tu écris à temps plein ? Si non, comment trouves-tu le temps pour écrire ?

Morgane : Malheureusement, non. Je ne peux pas me le permettre, j’aimerais bien, mais il faut travailler pour vivre. J’essaye donc d’écrire sur mon temps libre, qui est bien plus réduit que quelques années auparavant et désormais je trouve de moins en moins de temps, ce qui est frustrant. Mais je finis toujours par trouver un moment une fois que toutes mes responsabilités et ma vie sociale me le permet.

Jupiter : Qu’est-ce qui fait que tu es allée vers la plateforme Wattpad pour publier tes histoires ?

Morgane : J’en entendais énormément parler et ça avait l’air vraiment génial à en écouter les gens. J’ai donc voulu essayer. Au début, j’y suis allée pour trouver de nouvelles histoires à lire, puis finalement je me suis dit que j’allais poster également dessus, mais au final je suis déçue. Ce n’est pas du tout une plateforme avec laquelle j’arrive à me lier.

Jupiter : Et vers Skyrock ?

Morgane : Pour Skyrock, c’était il y a déjà presque 10 ans. Je me souviens que je venais de découvrir internet à la maison, puisque je n’avais pas eu d’ordinateur avant et mes amis m’ont parlé des blogs et ainsi de suite. J’ai mis du temps avant de tomber dans ce qu’on appelle le « Skyrock littéraire » et seulement par le biais de Fan-fictions et à partir de là j’ai voulu me lancer aussi.

Jupiter : Pourquoi est-ce que Wattpad t’a déçu ? Qu’est-ce qui te gêne sur cette plateforme (je ne la défends pas car personnellement je ne l’utilise pas donc c’est vraiment pour savoir ce qui te fait réagir ainsi) ? Est-ce que tu postais régulièrement ? 

Morgane : Wattpad est une plateforme qui met en avant seulement les histoires populaires, les plus lues et ainsi de suite. Malheureusement, elles ont toutes la même intrigue, les mêmes personnages et les mêmes scénarios. Elles sont rarement originales et surtout jamais corrigées. Il est simplement impossible à une histoire d’être correctement cataloguée tant qu’elle a moins de 1k de lecteurs.

Il y a aussi toute l’interface que je ne trouve pas du tout adapté à la publication de longs textes. La mise en page est juste catastrophique et personnellement me pique les yeux.

Avant je postais rarement, malgré de nombreux essais où j’essayais d’être plus régulière, mais c’était un échec constant. Je suis en ce moment même en train de tenter une nouvelle fois de poster régulièrement, puis je me suis faite une sorte de calendrier de l’avent Wattpad en postant un chapitre par jour tout au cours du mois de décembre.

Jupiter : Tu réécris un roman de fantasy actuellement. Qu’est-ce que la réécriture pour toi ?

Morgane : La réécriture c’est l’idée de modifier des passages d’un roman dont le premier jet est terminé pour les modifier, les corriger ou les changer totalement pour qu’ils correspondent à l’histoire. Quand on écrit, on ne fait pas forcément attention à parler de toutes ces intrigues secondaires qui se forment au fur et à mesure. Ça permet de restructurer et de remanier un roman.

Jupiter : Combien de temps est-ce que ça te prend ?

Morgane : Honnêtement, ça me prend plus de temps que je ne m’y attendais. De quelques changements dans les paragraphes, je me suis retrouvée à changer du tout au tout des chapitres entiers et ça m’oblige à changer des détails tout au long du roman. J’adore ça, mais c’est un travail fastidieux. Mais j’arrive au bout du tome 1, alors je suis contente de moi et de mon avancée.

Jupiter : Est-ce que tu sens une vraie différence entre l’écriture et la réécriture ?

Morgane : Oui, vraiment. Je trouve que les changements apportent une autre dimension à l’histoire et surtout aux personnages. Je trouve aussi que mon style a évolué et l’histoire est plus mâture que ce que j’avais écrit dans le premier jet qui date de 10 ans déjà.

Jupiter : Tu indiques que la réécriture te prend plus de temps que prévu, est-ce qu’on parle de jours, de semaines, de mois ? 

Morgane : On parle de semaines. Je m’y suis consacrée plusieurs heures par jour, mais contrairement à ce que je pensais, la moitié du roman a été modifié ainsi que des détails par-ci, par-là qui ont dû apparaître pour coller à tout ce que j’avais modifié. Je ne m’attendais pas à un tel chantier. Quand j’ai commencé, je n’avais que quelques scènes à modifier, mais je suis vraiment satisfaite du résultat.

Jupiter : Est-ce qu’une fois cette réécriture achevée tu comptes soumettre ton roman à une maison d’édition ? ou peut-être t’auto-éditée ? 

Morgane : Pendant longtemps j’ai eu envie de tenter l’édition, mais je ne me sens pas de taille à m’occuper de l’auto-édition. Mais plus le temps passe, moins j’arrive à me dire que cette histoire a ses chances. Il me paraît tellement basique et enfantin que j’ai vraiment de gros doutes.

Après de longues réflexions et discussions avec certaines amies auteures, je me suis dit que je pouvais bien essayer l’édition. Je n’ai rien à perdre. Ainsi, je commence à envoyer mon premier tome à certaines ME et je l’ai également inscrit aux Chantilly Awards sur Wattpad, comme mentionné plus haut.

Jupiter : Est-ce que c’est le syndrome de l’imposteur qui vient frapper à ta porte ? Qu’est-ce que tu ressens ?

Morgane : Non, je ne dirais pas qu’il s’agit du syndrome de l’imposteur. C’est surtout que je ne crois pas au potentiel de cette histoire. J’ai la sensation qu’elle est faite pour rester comme elle est : une histoire internet. C’est un sentiment étrange, j’ai juste l’impression qu’elle ne vaut rien.

Jupiter : Est-ce que tu as fait lire cette histoire à d’autres personnes, est-ce que tu as eu leur retour ? Est-ce qu’elle est disponible sur Wattpad ?

Morgane : J’ai fait lire le premier jet à d’autres personnes, mais je cherche désespérément quelqu’un prêt à le lire aujourd’hui, personne ne semble disponible ou prêt à lire. Je pense que ça joue beaucoup dans mes doutes. À l’époque du premier jet, une amie de mes amies a lu l’intégralité des deux premiers tomes, c’est d’ailleurs la seule. Elle avait beaucoup aimé et je l’avais même surprise à plusieurs reprises avec des révélations et des retournements de situations. Mais depuis je n’ai pas eu de vrais retours sur ce roman qui est disponible sur Wattpad, en tout cas le premier tome de la duologie. Avis aux amateurs, je cherche vraiment un lecteur prêt à lire les deux premiers tomes rapidement.

Jupiter : Vous avez bien lu, lecteurs, foncez sur Wattpad, tapez Sin-Write dans la barre de recherche ou plus simplement cliquez sur ce lien : https://www.wattpad.com/user/Sin-Write

Jupiter : Est-ce que tu penses qu’il faut être publié pour être écrivain ? Est-ce que tu as l’impression que de ne pas l’être fait que tu ne te sens pas légitime ?

Morgane : Non, je ne pense pas qu’il faut être publié pour être écrivain. Loin de là. Pour moi être écrivain, c’est une question de passion.

Jupiter : Je suis vraiment d’accord avec toi. Je crois qu’à partir du moment où on écrit, on est écrivain tout simplement.

Quelles sont les 3 particularités (que ce soit dans ton caractère, ton écriture, tes habitudes, ton passé…) qui te caractérisent ? 

Morgane : Je suis perfectionniste et ça implique que je ne suis jamais satisfaite de ce que j’écris, c’est assez problématique.

J’ai très peu confiance en moi, que ce soit en mes écrits ou en moi-même en général, et ça se ressent. Je dirais même que je m’en sers dans mes histoires, j’aime jouer avec mes faiblesses pour rendre mes personnages et mes histoires plus humaines et attachantes, si je peux dire. Je ne sais pas si j’y arrive, mais au moins, j’essaye.

Et finalement, je pense que je suis passionnée. Je vis absolument tout à fond, je ne sais pas faire autrement et j’espère que ça peut faire une différence dans n’importe quelle situation.

Jupiter : De quoi es-tu la plus fière en tant qu’écrivain ?

Morgane : Je pense que c’est de créer des univers vraiment complets. Dans toutes les histoires que j’ai pu écrire et que j’ai fait lire à des personnes (pas forcément des amis et des proches), j’ai toujours eu d’excellents retours sur les univers que j’ai pu créer comme quoi qu’ils étaient très complets et qu’on s’y croirait. Est-ce que c’est vrai, je l’ignore, mais j’en suis fière.

Jupiter : Quels outils utilises-tu pour promouvoir ton roman ?

Morgane : Peu de choses, je n’ai qu’une page Facebook où je parle un peu de mon actualité d’auteur ainsi que mon compte Instagram littéraire où j’en parle par moment. J’utilise quand même bien plus Instagram que Facebook, parce que je suis vraiment amoureuse de ce réseau social. Mais je ne suis vraiment pas douée pour promouvoir mon roman ou mes écrits en général, je ne sais pas quoi dire ou faire pour intéresser les gens et les inciter à venir voir les choses de plus prêt. De l’aide serait la bienvenue, haha.

Jupiter : À ceux qui s’y connaissent en réseaux, n’hésitez pas à contacter Morgane pour lui faire part de vos trucs et astuces ! Bon j’ai quand même une question importante Morgane, pourquoi est-ce que tu t’appelles The Ginger Alien sur Instagram ?

Morgane : Oh oui, donnez-moi vos trucs et astuces ! Aidez une âme en peine… Bon, un peu de sérieux. Pour tout te dire, The Ginger Alien est la traduction du Martien Roux, c’est simplement un vieux surnom avec mes amis. C’est principalement dû à ma couleur de cheveux étant donné que je suis rousse. Pour ce qui est du côté alien, c’est principalement dû à mon excentricité et ma folie, à mon caractère en général. J’ai cette fâcheuse tendance à être dans un autre monde, de réagir d’une manière différente, d’être complètement à côté de la plaque, comme si je venais d’ailleurs, un peu comme E.T. qui débarque. Mélangez tout ça et vous obtenez : Le Martien Roux ou The Ginger Alien.

Jupiter : Est-ce qu’il y a quelque chose que tu aimerais dire aux personnes qui comme toi, écrivent et ne sont pas publiés ?

Morgane : J’aimerais leur dire que la publication n’est pas ce qui importe. C’est notre passion d’écrire. Certes, ce serait absolument fabuleux, je suis la première à en rêver. Mais il ne faut pas se focaliser sur ce but. Je dirais aussi que l’écriture doit rester un plaisir et ne jamais se forcer. Ce sont des conseils assez basiques, mais ils n’en sont pas moins vrais. Il faut écrire pour soi, moi c’est ce que je retiens de toutes ces années à le faire, en tout cas.

 

Merci infiniment à Morgane pour son temps, ses réponses et sa patience proche de l’infinie (hmmm elle comprendra ! héhéhé !).

 

Vous pouvez retrouver Morgane sur les réseaux sociaux :

Instagram :https://www.instagram.com/theginger.alien/

Facebook : https://www.facebook.com/MorganeKadellaAuteur

Wattpad : https://www.wattpad.com/user/Sin-Write

 

Tag(s) associé(s):