5 choses que je dirais à mon moi d’il y a 10 ans (titre 100% mensonger)

Je parcourais quelques blogs américains que j’aime bien et je voyais régulièrement cet article revenir, encourageant les autres blogueurs à partager eux aussi les 5 choses qu’ils diraient à leur moi d’il y a dix ans.

Et puis j’ai fait ce constat troublant.

Je ne lui dirais rien, à mon moi d’il y a 10 ans.

Je lisais tous ces conseils que les autres donnaient à leur moi d’il y a 5 ans, 10 ans, 20 ans (en fonction de l’âge du blogueur on remonte plus ou moins loin dans le temps), les encouragements, les vérités. Et je me disais vraiment que je ne me dirais rien à moi-même. Même si j’avais le pouvoir de remonter le temps, de changer le pire qui m’était arrivé, de me faire ouvrir les yeux plus tôt sur certains sujets. Non, rien de tout ça.

Parce que tout le cheminement que j’ai fait jusqu’à aujourd’hui m’a amené là où je suis. Si je changeais une seule chose, un seul de mes états d’esprit, est-ce que je serais là où je suis aujourd’hui ? Dans mon état d’esprit ? Parce que j’ai la sensation que je suis exactement là où je dois être, que je fais exactement ce que je dois faire, que tout ce qui s’est passé avant dans ma vie m’a amené précisément à cet endroit.

Comme on dit en anglais : « I belong ». J’ai du mal à trouver une expression française qui traduit le même sentiment.

Je suis loin d’être au bout de mon voyage. Et je ne suis pas la personne que je serai jusqu’au restant de mes jours. Nous sommes en perpétuelle évolution, nous nous ajustons, nous changeons, nos valeurs évoluent et nous évoluons avec.

Et c’est OK.

Ce n’est pas grave.

C’est normal.

Il ne faut pas avoir peur du changement. Je ne crois pas que ce soit quelque chose de négatif. Je crois qu’on change vraiment tout au long de sa vie. On évolue en fonction des personnes qui nous entourent, mais aussi de nos croyances. On avance vers un but, on l’attend, on s’en construit un autre, et on découvre de nouvelles choses sur la route. C’est tout à fait normal. La personne que je suis aujourd’hui n’est pas la même que celle que j’étais il y a 1 an, et dans un an encore, j’aurai changé.

Je ne crois pas au destin, ou à la prédétermination de nos vies et de nos avenirs, mais je crois que nous sommes la somme de nos expériences (oui je sais, ça fait beaucoup de « sommes »). Or, si j’étais devenue écrivain à temps plein il y a dix ans, je ne l’aurais sûrement pas géré de la même façon, j’aurais fait d’autres erreurs, peut-être que ça aurait marché, peut-être que ça n’aurait pas marché. Peut-être que j’aurais baissé les bras. Et si je ne l’étais plus aujourd’hui parce que j’ai bêtement voulu essayer trop tôt, poussée par un mantra que mon moi d’aujourd’hui aurait dit à mon moi d’il y a dix ans ? On ne peut pas savoir, on ne saura jamais. De toute façon, c’est pas comme si on pouvait vraiment remonter dans le temps pour dire quelque chose à son moi d’il y a dix ans.

Mais la certitude qui s’est imprimée en moi après avoir vu cette vague d’articles, c’était : « je suis bien là où je suis, je suis exactement où je dois être, je n’ai pas envie de changer une seule chose ». Ce qui ne veut pas dire qu’il ne va pas y avoir du changement. Mais j’avais vraiment ce sentiment de sérénité, de me dire que tout ce que j’ai vécu, m’a amené ici, dans une place sereine, à faire ce que j’aime. Alors je ne le changerai pour rien au monde.

Désolée pour mon moi d’il y a dix ans : tu te heurteras à mon silence. Je ne me manifesterai pas à toi, même en rêve.

Je crois qu’il est important de penser au passé, où est-ce qu’on était, et au chemin qu’on a parcouru. Mais vouloir dire quelque chose à son moi d’il y a quelques années me donne l’impression qu’on a des regrets ou qu’on voudrait changer quelque chose. Mais si on veut changer quelque chose dans son passé, on s’expose à changer son présent, ce qui me laisse penser qu’on n’est pas bien dans son présent pour vouloir le faire.

Ou peut-être que mon raisonnement est tiré par les cheveux :). Mais l’idée que je voulais vous faire passer c’est que peu importe l’âge à laquelle vous atteignez vos objectifs, l’important c’est d’être déterminé, de se battre, et vous y arriverez. Et quand vous y serez, vous pourrez contempler le chemin parcouru et vous dire « chaque étape m’a apporté quelque chose ». Je sais que parfois c’est difficile, parce qu’il y a des erreurs, ou des choses qui nous arrivent, qu’on aurait rêvé effacer à jamais de nos vies. Mais on apprend de tout. On apprend de nos douleurs, qu’elles soient physiques ou psychologiques, on apprend de ce qui nous tombe sur la tête, on apprend de nos erreurs.

Et puis un jour, on est là. Là où on a toujours voulu être.

Je vous souhaite d’y arriver. Et si vous y êtes déjà, vous avez vraiment envie de dire quelque chose à votre moi d’il y a X années et de risquer bouleverser tout ça ? Pourquoi vouloir réécrire une histoire existante différemment alors qu’on peut écrire la suite comme on l’entend ?

Je vous embrasse tous, j’espère que vous profitez de l’été, de la canicule, de la plage si vous y êtes. Mais surtout, j’espère que vous profitez de la vie, que vous êtes heureux et épanoui. Parce que ça, ça n’a pas de prix.