Bilan des ventes de juin

Hola ! Comment ça va les pandas ? Je vous livre ci-dessous le bilan des ventes de juin, histoire de vous donner un aperçu des revenus d’une auto-éditée. Attention, ce sont uniquement mes revenus, ça ne veut pas dire que tout le monde gagne ces sommes-là mais ça ne veut pas non plus dire que je suis une exception ! Ça veut juste dire que c’est possible :).

Détail par jour des ventes de juin 2019 et du nombre de pages lues dans l’abonnement Kindle

Alors juin s’est un peu moins bien passé que le mois de mai (enfin ça reste un excellent mois hein :)), je pense qu’il y a plusieurs facteurs qui expliquent ça :

  • le fait que j’ai publié le dernier tome de Ryvenn très tardivement dans le mois (ce qui fait que juin est passé comme si je n’avais pas eu de sortie du tout)
  • juin c’est aussi le mois des examens pour les adolescents, brevets, bac, partiels… ! Or, je m’adresse à un public Young Adult, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a que des Young Adult qui me lisent, mais c’est quand même une grosse partie de mon lectorat, il est donc normal qu’en période d’examens, il y ait une baisse
  • La publication de fin mai était une fin de série (le tome 3 d’Akalie, il y en aura d’autres mais le 1+2+3 forme une histoire complète et on peut s’arrêter à la fin du 3 si on veut), or plus on avance dans les tomes, plus on perd du lectorat, c’est normal. De la même manière, le tome 4 de Ryvenn, publié à la toute fin du mois de juin, ne se vend pas aussi bien que le tome 1. C’est normal !

Ventes d’ebooks par titre et nombre de pages lues dans l’abonnement Kindle par titre pour le mois de juin 2019

Ventes par titre de livre broché pour le mois de juin 2019

Pour rappel, je suis rémunérée de trois manières différentes :

  • les ventes numériques : je gagne 3,92€ par ebook vendu
  • les ventes broché : je gagne entre 2,20€ et 3€ par livre broché vendu, cela dépend du titre, du nombre de pages, du format…
  • l’abonnement Kindle : grosso modo, on est entre 0,0041€ la page lue et 0,0044€ la page lue. Il y a un fonds Kindle qui est intégralement reversé aux auteurs tous les mois et nous sommes rémunérés en fonction du nombre de pages lues sur le total de pages lues dans le monde. Donc si mes livres représentent 0,01% du nombre de pages lues, je touche 0,01% du montant du fonds mondial. Je vous ai remis le prix à la page, qui reste assez constant, pour que ce soit plus clair.

En juin, j’ai donc :

  • 959 ventes numériques
  • 106 ventes de livre broché
  • 1 030 159 pages lues dans l’abonnement Kindle, mes livres faisant environ 500 pages selon les normes Kindle, cela correspond à 2 060 livres lus intégralement

Ce qui fait 3 125 livres vendus/lus au cours du mois de juin. Voyons un peu ce que ça donne au niveau des revenus.

Détails des redevances perçus par marché pour le mois de juin 2019

Je vous épargne les virgules et les conversions, on parle d’environ 8 500 euros pour le mois de juin, soit une belle baisse par rapport à mai (où j’avais dépassé les 10K). Il faut retirer les cotisations sociales (22% à l’heure actuelle) ainsi que les impôts (là, ça dépend de la totalité de vos revenus), pour ma part il me reste grosso modo 5 000 euros net après les cotisations et les impôts. Ce qui est absolument génial évidemment !

Si le mois de juin a connu une baisse, je peux vous dire qu’elle a été largement compensée par le mois de juillet, où j’enregistre mon meilleur revenu a priori depuis que j’ai démarré mon activité. Nous verrons ça prochainement quand les chiffres finaux de l’abonnement Kindle seront tombés. Je suis vraiment contente de ce mois de juillet, notamment parce que la sortie en Italie a été un sacré flop et que je n’ai pas pu compter sur les ventes de La chiave dei portali (la clef des portails, tome 1 d’Akalie, sorti sur le marché italien début juillet) comme je l’espérais. Je vous ferai également un article dessus pour vous détailler ce flop, les explications que j’ai pu trouver à ce sujet.

Autre nouvelle, j’ai eu la chance qu’une autrice formidable entre en contact avec moi ce mois-ci. Elle s’y connait très bien en juridique et droits d’auteurs et j’ai pu recevoir de précieux conseils de sa part, notamment pour diminuer mes cotisations sociales (dans un cadre toujours légal évidemment, pas question de frauder ou quoi que ce soit, il existe simplement des solutions plus optimisées que celles que j’utilise aujourd’hui). Grâce à elle, j’ai l’immense bonheur de vous annoncer que je vais prochainement ouvrir ma maison d’édition. Je vous détaillerai également dans un article ce que tout cela implique, tant en termes juridiques, légaux, qu’en termes de projets.

Et enfin, au moment où je publie cet article, cela fait un an tout pile que j’ai commencé à m’auto-éditer sur Amazon. C’est une aventure exceptionnelle, dont je vous dresserai avec plaisir un bilan prochainement. J’ai surtout l’impression que l’aventure ne fait que commencer et j’ai hâte de continuer mon parcours.

Je vous embrasse tous, que vous soyez au travail, sur la plage, au Starbucks (excellent choix, *rires*). N’oubliez pas que vous êtes géniaux, n’oubliez pas que vous pouvez faire ce que vous voulez de votre vie.