7 méthodes super efficaces pour vendre plus en autoédition

vendre plus

7 méthodes super efficaces pour vendre plus en autoédition

Je te dresse la liste de 7 méthodes efficaces que tu peux utiliser pour générer des ventes pour tes livres lorsque tu es un auteur en autoédition.

Cet article est aussi disponible en podcast !
Clique ici pour l’écouter sur ta plateforme favorite.

Ecrire son livre est déjà une sacrée étape, mais une fois qu’il est écrit, et publié, le nerf de la guerre, c’est quand même de le vendre. Sans ça, tu ne toucheras pas de rémunération pour le fruit de ton travail.

L’avantage, en autoédition, c’est qu’on est maître du destin de son livre, c’est-à-dire que c’est nous qui gérons le marketing et la communication, la publicité et toute autre forme de promotion. Le désavantage, c’est aussi… que tu es maître du destin de ton livre. La responsabilité des ventes repose sur tes épaules. Si ça marche, c’est grâce à toi. Si ça ne marche pas, c’est aussi grâce à toi.

Sauf que quand on débute dans l’autoédition, déjà on ne sait pas forcément quels sont les outils marketing disponibles, et puis c’est pas tout de les connaître, encore faut-il savoir les utiliser. Il y a des moyens de promotion qui sont payants, d’autres qui sont gratuits, y a des leviers que très peu de personnes connaissent et utilisent alors qu’ils sont hyper puissants.
Je te dresse la liste de 7 méthodes efficaces que tu peux utiliser pour générer des ventes pour tes livres.

Les réseaux sociaux pour les auteurs

On va commencer par le plus évident, mais aussi le plus long : construire sa communauté via les réseaux sociaux. Alors aujourd’hui avec TikTok, le jeu a un peu changé : tu peux avoir une vidéo virale qui va générer des ventes pour tes livres, mais dès que la vidéo perd en visibilité, tu perds aussi l’élan qu’elle t’avait donné.

D’une manière générale, les réseaux sociaux, c’est assez rarement une montée fulgurante. Je sais que tu entends parler de toutes les histoires de comptes qui ont percé du jour au lendemain, parce que ce sont celles-là qu’on met en avant, mais la grande majorité ne perce pas du jour au lendemain. La grande majorité construit sa communauté progressivement, petit à petit, et même ceux qui ont des comptes qui ont percé du jour au lendemain, ont continué de construire après ça.

Donc les réseaux sociaux sont un moyen de vendre tes livres, qui ne nécessite pas un apport financier. On parlera de la publicité payante que tu peux faire sur ces plateformes plus tard. Par contre ça demande du temps, ça demande de vaincre ta timidité, ça demande quand même des efforts vraiment conséquents. Mais aucune des méthodes que je vais décrire ne te permet de générer des ventes en claquant des doigts, soyons clairs.

chronique littéraireMoi, ma philosophie, c’est qu’on n’a rien sans rien, et qu’il faut produire des efforts pour obtenir des résultats. Mon super pouvoir c’est pas le talent inné ou des choses comme ça, mon super pouvoir c’est d’être une bosseuse, donc de travailler beaucoup et de ne pas lâcher.

chronique littérairechronique littéraireautoédition réseaux sociauxTu peux créer ta communauté via plusieurs plateformes, Facebook, Instagram, TikTok, mais aussi Youtube, pourquoi pas Twitter. Au fur et à mesure que tu construis cette communauté, tu vas avoir des lecteurs qui répondront présents à chaque nouvelle sortie de tes livres. Et tu pourras aussi être découvert à chaque fois que tu remonteras dans un hashtag particulier, ou que ces lecteurs partageront tes publications.

Donc méthode longue, mais gratuite, enfin ça nécessite de l’énergie et du temps donc c’est pas gratuit, mais tu ne sors pas de cash, et je pense que c’est une méthode essentielle à mettre en place pour plus tard assurer la pérennité de ta fan base.

La newsletter auteur

Ensuite, la méthode la plus importante, à côté de laquelle il ne faut absolument pas passer, c’est la newsletter. Tu devrais créer ta newsletter au jour moins 150 avant la publication de ton livre. Ce que je veux dire, c’est que dès que tu peux, tu devrais la créer.

Pourquoi ? Pour les réseaux sociaux, tu es dépendant d’un tiers, c’est-à-dire que demain, Facebook change les règles du jeu, comme Instagram l’a fait récemment, tes posts peuvent perdre en visibilité, et tu ne pourras plus communiquer à ton audience de la même manière. Pire : ils peuvent suspendre ton compte, ou le fermer définitivement à tout moment. Et là, tu perds ton moyen de communication avec tes fans.

Donc demain, t’as un livre qui sort, tu repars de zéro, tu ne peux pas en parler à ta communauté et bien sûr y a une poignée qui seront au courant quand même, parce qu’ils te suivent sur Amazon, ou parce qu’ils avaient noté la date de sortie, enfin y a plein de raisons. Mais la grande majorité ne saura pas que ton livre est sorti.

Tandis qu’à travers une newsletter, tu utilises les emails. Les emails ne vont pas disparaître demain. Même si l’outil que tu utilises pour envoyer les emails disparaît, tu auras sécurisé ta base email ailleurs et tu pourras recommencer avec un autre outil.

En plus, la newsletter c’est là où se regroupent tous tes ultras fans, tes fans les plus engagés. Pouvoir communiquer avec un canal direct, qui te relie à la boîte email de ces utilisateurs, c’est hyper important. Peut-être que le jour de la sortie de ton livre, ils n’ont pas ouvert les réseaux sociaux. Mais par contre, ils ont ouvert leurs emails et ils ont vu que tu avais sorti ton dernier titre et ils ont cliqué.

Je sais que pour tout ce qui est réseaux et newsletters c’est difficile de trouver de quoi parler, qu’est-ce qu’on peut bien leur raconter quand on n’a pas une sortie de livre. Je ne peux pas traiter le sujet aujourd’hui, ce serait trop long, mais promis on en reparlera. Ce que tu dois retenir c’est que la newsletter est un excellent canal de vente, c’est même là que j’ai mes meilleurs résultats en termes de taux d’engagement, de clic sur les liens Amazon et a priori d’achats.

Les différents canaux de distribution du livre

autoéditionUn autre moyen d’augmenter tes ventes, c’est d’augmenter tes canaux de distribution, c’est-à-dire d’être disponible à plus d’endroits. Par exemple, si jusqu’à aujourd’hui tu es exclusif Amazon, tu peux envisager de proposer ton livre au format papier en librairie. Ou de basculer sur des ventes via un agrégateur ou un distributeur, qui te permettra à la fois d’être dans l’abonnement Kindle pour ton livre numérique, mais d’être aussi en même temps, disponible sur toutes les plateformes numériques donc Kobo, Google Books, ibooks etc.

Il y a des gens qui refusent d’acheter sur Amazon, ou même s’ils ne refusent pas, ils ne surfent pas sur la plateforme et n’ont pas ton livre sous les yeux. Tu as aussi encore une majorité de français, vraiment une écrasante majorité, qui achète en papier, à travers les libraires. Et le fait de ne pas être disponible en librairie est un vrai frein pour les ventes. Maintenant c’est pas tout d’être disponible à la commande en librairie, si tu n’es pas sur les rayons, ça ne va pas te rapporter beaucoup plus de ventes, donc on parlera de comment se diffuser, c’est-à-dire comment être disponible sur les étagères des libraires, dans un prochain contenu.

Les articles et chroniques de livres sur les réseaux sociaux et dans la presse

Pour vendre plus de livres, le mieux est d’avoir d’autres gens qui parlent de ton livre autour de toi, c’est-à-dire d’être recommandé par des tiers. Tu peux solliciter des chroniqueuses sur les réseaux sociaux, ou via Simplement Pro. J’ai publié un article pour t’aider à obtenir des chroniques juste ici. L’idée est d’avoir des personnes référentes qui parlent de ton ouvrage et donnent leur avis dessus. Le premier réflexe est de penser aux réseaux sociaux.

Ce qu’on oublie parfois, c’est qu’on peut aussi avoir ce type de contenu sur des sites internet qui ont une rubrique livres, ou qui parlent de news littéraires, ou des magazines ciblés femmes, hommes, adolescents etc. Et ces magazines existent sur internet, et aussi en kiosques. Blandine P. Martin par exemple, a obtenu un article dans le magazine 20 minutes, qui est un journal qui paraît du lundi au vendredi et qui est lu par plus de 5 millions de personnes.

Alors c’est exceptionnel et je ne dis pas que tu vas obtenir la même chose demain, mais c’est pour te montrer que c’est possible, en tant qu’autoédité, d’obtenir des articles dans la presse. Il y a plusieurs étapes et là aussi, je détaillerai dans un prochain contenu : tu crées ton dossier de presse, tu sollicites d’abord la presse locale et en ligne, parce qu’ils sont toujours à la recherche de contenu. Puis tu mets à jour ton dossier de presse avec ces articles, et tu vises un peu plus haut, puis de plus en plus haut, jusqu’à atteindre un rayon national.

La publicité Amazon Advertising et Meta

Amazon advertisingLa publicité payante est bien sûr un moyen de vendre exceptionnel. Il est rapide, contrairement aux autres méthodes. Il te permet de faire décoller ton livre demain potentiellement. Après tout dépend de s’il vient de sortir, ou s’il a déjà deux ans de vie, s’il est au fin fond du classement, s’il n’a jamais eu d’avis enfin, il y a plein de choses qui entrent en ligne de mire. Mais il est certain que ça offre une visibilité que tu n’as pas, si tu ne l’utilises pas.

On utilise de notre côté la publicité Amazon et la publicité Meta, conjointement. Il existe d’autres plateformes qu’on a testées sur lesquelles faire de la publicité : tu as Booknode, tu as Youtube, tu as Tiktok, etc.

Au vu de nos résultats on se concentre plutôt sur Amazon et Meta (donc Meta c’est Facebook et Instagram). C’est donc de la publicité payante, qui te permettra de remonter dans les résultats de recherche des utilisateurs sur Amazon, ou d’être associé à des livres similaires sur les pages produits Amazon.

Pour Meta, je pense que pour tous ceux qui surfent régulièrement sur Facebook et Instagram, c’est très clair comment ça fonctionne. Tu définis une cible, par exemple je vise plutôt les femmes que les hommes dans mon cas, mon cœur de cible c’est 25-35 ans. Je sélectionne ceux qui ont une Kindle, ce genre de choses. Et du coup j’apparais dans leur fil d’actualité ou à d’autres emplacements qui ont été sélectionnés.

Bien sûr, c’est payant, donc ça nécessite d’investir des sous. Je rappelle, comme je le fais toujours, que tu ne devrais en aucun cas, te mettre en danger financièrement pour faire de la publicité. Mais clairement, c’est un super moyen de décoller. Et pour te donner une idée, tous les mois, avec la boîte, on investit en publicité entre 4000 et 5000 euros, toutes plateformes confondues. Attention, ce n’est pas parce que j’investis ce montant que tu dois investir autant, loin de là. Je n’investissais pas ces montants au début, et je rappelle que je fais la promotion de 60 livres en parallèle. Donc le budget n’est pas le même si tu as un livre.

Les promotions croisées pour les livres

commentaires amazonParmi les moyens gratuits de vendre, il en existe un excellent, qui est très peu utilisé, c’est la promotion croisée. Le principe de la promotion croisée, c’est que tu vas sélectionner un ou plusieurs auteurs, dans le même genre littéraire que toi. Vous allez mettre en place une action de baisse de prix sur vos ouvrages pendant le même laps de temps, qui doit être court, idéalement 24h. Comme vous êtes dans le même genre littéraire, votre cible est similaire. Donc attention, on parle de sous-genres littéraires. Si tu écris de la fantasy épique, ne va pas t’associer avec quelqu’un qui écrit de l’urban fantasy, la cible n’est pas la même. L’idée est d’avoir la même cible.

Ensuite, vous allez communiquer auprès de vos audiences respectives en faisant la promotion de l’ouvrage de l’autre ou des autres auteurs impliqués dans cette promotion croisée. En fait, vous offrez un cadeau à vos fans. Si c’est une promotion croisée d’urban fantasy par exemple, vous leur faites part d’ouvrages en promotion dans ce genre littéraire qui peuvent les intéresser. C’est génial pour eux, ils sont toujours à la recherche de titres qui vont leur plaire.

Et les autres auteurs vont faire la promotion de ton ouvrage. C’est gagnant pour tout le monde : les lecteurs découvrent des nouveaux titres en promo en plus, toi tu récupères une partie de l’audience des autres auteurs et pareil pour les autres auteurs qui récupèrent une partie de ton audience. Vous générez des ventes, qui vous permettent de remonter dans le classement et de devenir visible aussi de lecteurs lambdas.

Et tout ça, coûte zéro euro. Alors bien sûr tu vas mettre ton titre en promo donc le jour de la promotion croisée, même si tu vendras plus que d’habitude, tu ne gagneras pas forcément plus parce que le prix aura baissé. Mais de nouveaux lecteurs sauront qui tu es, se seront peut-être abonnés à tes réseaux et pourront aller découvrir tes anciens, ou tes prochains livres.

C’est le pouvoir de la promotion croisée et quand c’est super bien fait ça a des effets spectaculaires.

Conquérir un nouveau lectorat sur une autre application

Un autre moyen de faire grandir ses ventes, c’est d’aller écrire du contenu gratuit, ou payant d’ailleurs, sur d’autres applications. Par exemple tu peux lancer sur Wattpad, sur Fyctia, ou encore d’autres plateformes d’écriture. Il y a des gens qui fréquentent uniquement ces plateformes. Alors ça veut aussi dire qu’il y en a qui auront beau te découvrir et adorer ce que tu écris, ils ne consomment que du gratuit et n’achèteront pas tes ouvrages sur Amazon, mais il y en a aussi qui franchiront le pas.

Je ne pense pas qu’il y ait besoin de plus d’explications sur ce moyen de vendre plus. L’idée est d’aller chercher les lecteurs avec du contenu gratuit, pour qu’ils te découvrent plus facilement. Donc ça peut être une autre application, ça peut être basculer un de tes titres en gratuit sur Amazon, ça peut être le lead magnet qu’on offre souvent à l’inscription dans ta newsletter, etc. Mais là précisément, c’est chercher sur les autres applications les lecteurs pour qu’ils aient connaissance de ton existence.

Les salons, les séances de dédicaces

séance de dédicacesEt on est déjà à 7 moyens, mais je voulais te donner un autre moyen de vendre plus, qui est activable assez rapidement, c’est d’aller faire des salons et des séances de dédicace. Alors attention, c’est très consommateur de temps, et pas toujours rentable. Ça coûte de l’argent bien sûr, ne serait-ce que le déplacement, l’achat des livres que tu vas vendre, la mise en place d’un moyen de paiement comme SumUp, la réservation du stand, enfin ça coûte un petit peu. Et ça prend surtout beaucoup de temps puisque tu dois rester derrière ton stand.

Je ne suis pas friande des salons ou des séances de dédicaces, parce que je n’aime pas la foule et je trouve que c’est très consommateur de temps. En revanche, j’organise des rencontres avec les auteurs et les lecteurs, mais c’est pas dans l’idée d’être découverte, c’est dans l’idée de rencontrer des gens qui me connaissent déjà et de discuter avec eux, ce qui est une démarche tout à fait différente.

Faire des salons et des séances de dédicaces, c’est un moyen d’être découvert. Les lecteurs qui vont là-bas sont ouverts, veulent découvrir des nouveaux titres, se baladent et peuvent tomber sur toi. C’est pas facile parce qu’il faut vaincre un peu sa timidité et il faut être actif. Mais pour le coup, tu gagnes des nouveaux lecteurs à travers ces événements qui ensuite vont te suivre sur les réseaux, seront au courant de tes prochaines sorties, feront grandir ta fanbase etc.

Donc à titre personnel, je n’en fais pas pour un tas de raisons, mais ça reste un bon moyen de faire grandir ta fanbase et il y a des auteurs qui en font un weekend sur deux et qui génèrent d’ailleurs la majorité de leurs revenus grâce aux salons et qui adorent ça.

Vendre plus en autoédition

Live vidéo auteurOn a vu au final 8 moyens différents déjà de vendre plus de livres : bâtir sa communauté sur les réseaux sociaux, créer sa newsletter, obtenir des articles dans la presse ou sur les réseaux, publier sur plus de canaux de distribution, utiliser la publicité payante, publier sur une autre plateforme du contenu gratuit, utiliser les promotions croisées ou encore faire des salons et des séances de dédicaces.

Il existe d’autres moyens, il y en a des tas : déjà tu peux utiliser ton réseau familial et ton réseau d’amis, tu peux intégrer des groupes de lecture, tu peux te lancer dans la traduction de tes ouvrages ou recruter un agent d’auteurs.

Enfin, il y a de quoi faire, mais là je voulais te présenter vraiment des moyens d’être découvert, de commencer ou de continuer à bâtir ta communauté tout ça sans écrire un livre supplémentaire ou sans investir dans une traduction.

Bien sûr le mieux c’est de cumuler les différentes méthodes pour vendre plus de livres, mais ça demande beaucoup de temps et d’énergie, donc concentre-toi une pour commencer, puis passe à la suivante et ainsi de suite, pour trouver ce qui est le plus pratique et le plus efficace pour toi. Parce que comme je le dis toujours : je m’adresse à la majorité, je parle aussi de ma propre expérience et de ce qui fonctionne pour moi, ne fonctionne pas toujours pour les autres.

Ce qui fonctionne pour la majorité ne s’appliquera peut-être pas à ton cas. Ce sont des pistes, à toi de les explorer et d’observer les résultats.

Pour aller plus loin

J’ai eu la chance d’interviewer Nathalie Bagadey, autrice depuis 2012. Elle est experte en salons et en séances de dédicaces !

La pub Facebook est un moyen majeur pour faire la promotion de tes livres, d’augmenter ton lectorat et de mettre ton livre en face de nouvelles personnes.

Envie d’apprendre à utiliser la publicité Amazon et à optimiser tes ventes ? Cette formation va radicalement changer ta vision de la publicité.

Facebook
Twitter
WhatsApp
Jupiter Phaeton

Jupiter Phaeton

Avec plus de 300 000 exemplaires vendus de mes livres et plus de 750 000 euros de redevances KDP générées en moins de quatre ans, mon rêve de vivre de ma plume est devenu une réalité dès mon premier mois de publication.
J’ai envie d’aider les autres à réaliser leurs objectifs et c’est pour ça que j’accompagne des auteurs au quotidien. Je leur partage l’ensemble de mes acquis et de mon expérience pour qu’ils puissent eux aussi vivre de leur plume.

Table des matières

Jupiter Phaeton

Abonne-toi !

Pense à t’abonner à ma newsletter en entrant ton email ci-dessous pour recevoir les dernières informations en matière d’autoédition. Tu retrouveras aussi des articles pratico-pratiques pour devenir un auteur pro. Tu recevras mon ebook gratuit sur mon parcours dans l’autoédition, il paraît que c’est un gros boost de motivation pour se lancer et progresser ! (Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les lecteurs !)

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Ton inscription est confirmée.

Formations

publicités amazon

Maîtriser les publicités amazon

Maîtriser les publicitÉs META

devenir écrivain le pack complet

Devenir écrivain : le pack complet

Panier