Comment faire le calcul du taux de rebond

calcul du taux de rebond

Le calcul du taux de rebond

Comment calculer son taux de rebond et surtout : à quoi sert-il ?
Le calcul du taux de rebond, c’est un précieux indicateur sur le fonctionnement de ta série et aussi pour prédire les ventes du tome suivant.

Qu’est-ce que le taux de rebond ?

Mais, pour commencer, késako le taux de rebond ?

Le taux de rebond, c’est un pourcentage qu’on calcule entre deux tomes d’une même série. On regarde combien de personnes ont lu le tome 1 et on compare avec le nombre de personnes qui ont lu le tome 2. On peut alors parler de taux de rebond et je te donne le calcul plus bas pour que tu puisses le faire pour toi. C’est aussi un terme qui existe pour parler des sites internet. Mais là, on va utiliser le terme taux de rebond pour parler des livres, et ça n’a rien à voir. 

Tu entendras plus souvent parler de « taux de chute », je t’explique plus bas ce que ça signifie. Je me demande si « taux de rebond » n’est pas un terme que j’ai appliqué moi-même, mais franchement, il fait sens, alors restons dessus !

Pourquoi vouloir faire le calcul du taux de rebond ?

C’est ce qui te permet de savoir si ton tome a plu ou non, si les sorties étaient suffisamment rapprochées pour que les gens suivent ou non… C’est un précieux indicateur sur le fonctionnement de ta série et aussi pour prédire les ventes du tome suivant. Est-ce que ça vaut le coup d’allonger la série et de rajouter deux tomes ? Ou vaut-il mieux finir sur le tome suivant ? Avec ton taux de rebond, tu peux obtenir plus de données pour prendre ta décision.

Mais du coup, tous les gens qui ont aimé le tome 1 n’achètent pas forcément le tome 2 ? Et ceux qui ont aimé le tome 2 n’achètent pas forcément le tome 3 ?

Eh bien non ! Sinon ce serait trop tip top, hein ? On perd du lectorat à chaque nouveau tome. Déjà, il y a ceux qui n’ont pas aimé et qui du coup ne vont pas lire la suite (et tant mieux, on préfère qu’ils s’arrêtent là), ensuite il y a ceux qui ont apprécié, mais sans plus, qui ne savent pas s’ils vont lire la suite ou non, mais qui ont bien vu qu’elle était sortie, après il y a ceux qui ont aimé, mais qui sont lassés de la longueur de la série et préfèrent lire autre chose tout simplement. 

Après, il y a ceux qui ont aimé le livre, mais ne savent pas forcément que la suite est sortie (et là, c’est que tu as un souci de communication). Et pour finir, il y a ceux qui ont aimé, veulent lire la suite, mais ont une PAL longue comme le bras et attendent d’avoir fini leurs lectures en cours pour l’acheter.

Les taux de chute

Ouais, ça fait beaucoup de gens qui n’achètent pas ou n’ont pas encore acheté ton tome suivant, hein ? Et on perd du monde comme ça entre chaque tome.

On perd combien de lecteurs environ ? T’as une moyenne ?

On dit qu’on perd généralement 30 % entre chaque tome, le taux de rebond est donc de 70 % (le taux de rebond ce sont les gens qui continuent de te suivre, on appelle taux de chute la perte entre les deux tomes, donc 70 % de taux de rebond dans notre exemple et 30 % de taux de chute).

Maintenant, ce 30 % de taux de chute est vrai pour un début de série, c’est-à-dire entre un tome 1 et un tome 2. Une fois que tu avances dans la série, le taux de chute diminue et ton taux de rebond augmente. 

Pourquoi ? Parce que tu as déjà perdu les gens qui n’accrochaient pas à ton style ou à l’histoire ou aux personnages : ils sont partis à la fin du tome 1 (ou en cours de lecture du tome 1). Du coup, les personnes qui vont s’arrêter après ton tome 2 ou ton tome 3 sont beaucoup moins nombreuses : elles ont déjà accroché à ton style, à tes personnages, à ton histoire. Il y a moins de chances qu’elles lâchent en cours de série. 

Généralement, les taux de chute pour les tomes suivants descendent en dessous des 20 %, ce qui veut dire que ton taux de rebond est au-dessus de 80 %. Donc, par exemple, 80 % des gens qui ont lu ton tome 2 ont lu également ton tome 3.

Comment je calcule le taux de rebond ?

Eh bien, prenons un exemple pour que ce soit concret, avec la série Kacy, ma série la plus longue à ce jour. C’est un bon moyen de te montrer l’évolution du taux de chute au cours d’une série.

Dans le tableau ci-dessous, je t’indique le numéro de tome, sa date de sortie (parce que forcément si le tome est sorti il y a 1 mois, c’est normal que le taux de rebond ne soit pas encore très important, il faut aussi laisser aux gens le temps de l’acheter), son nombre de ventes, son nombre de pages lues, son nombre de pages KENP, le nombre de lecteurs estimé et, du coup, le taux de rebond et le taux de chute !

Les chiffres les plus récents datent de janvier, c’est donc normal qu’il y ait deux mois en moins par rapport à la date de l’article sur le nombre de mois de publication 🙂

Clique ici pour avoir le tableau excel du calcul du taux de rebond

Qu’est-ce qu’on observe sur ce tableau ? Les colonnes qui nous intéressent sont principalement à la fin, tu peux observer le taux de rebond entre le tome 1 et le tome 2 de Kacy, qui est de 87 %, donc très honorable. On est généralement entre 70 et 80 % entre un tome 1 et un tome 2. On voit que les taux de rebond sont assez stables ensuite, par exemple 92 % des gens qui ont lu le tome 5 de Kacy ont également lu le tome 6. Et que voit-on juste après ? Le taux de rebond entre le tome 6 et le tome 7 de Kacy chute drastiquement. Deux raisons à ça :

  • D’abord, il y a eu six mois d’écart entre les deux publications alors que je mettais d’habitude trois mois entre deux tomes, j’ai donc perdu du lectorat à cause de ça. Plus le délai entre deux tomes est long, plus tu t’exposes à perdre du lectorat qui n’a pas la patience d’attendre. Ce lectorat s’est lancé dans d’autres séries, a oublié ce qu’il s’est passé dans celle-ci et du coup, s’en fiche d’avoir la suite.
  • Ensuite, le tome 7 est beaucoup plus récent, il a 4 mois de vie dans le tableau, contre plus du double pour le tome 6 de Kacy, c’est pour ça que j’ai rajouté la colonne (« nombre moyen de ventes par mois » pour ne pas perdre de vue que ton taux de rebond, parfois plus bas, s’explique aussi par la durée de vie).

On voit d’ailleurs que les taux de rebond des tomes suivants remontent, par exemple 90 % entre le tome 8 et le tome 9 de Kacy, qui s’explique par une sortie très rapprochée [moins d’un mois d’écart] et le fait que c’est le tome final.

Maintenant, je t’ai rajouté une colonne très intéressante (tout est intéressant à mes yeux, c’est vrai), qui fait le calcul du taux de rebond par rapport au tome 1. Donc cette colonne permet de savoir combien de personnes qui ont lu ton tome 1 ont également lu ton dernier tome par exemple (ou ton tome 6). 

Il faut toujours la prendre avec des pincettes quand tu es sur les derniers tomes s’ils viennent de sortir, puisque tu vois que par mois de vie, je vends bien plus du tome 9 de Kacy que du tome 1, et c’est complètement normal, il vient de sortir ! Il va se passer un petit peu de temps avant que les ventes se tassent et reviennent aux alentours de 300 par mois.

Donc pour mon taux de rebond par rapport au tome 1, qu’est-ce que ça veut dire ? Par exemple, 29 % des gens qui ont lu mon tome 1 ont lu mon tome 9 (et donc tous les tomes au milieu logiquement). Pas beaucoup, hein ? Mais il a encore le temps de monter pour se rapprocher des 50 % vu qu’il a une durée de vie très basse.

Ce type d’analyse te permet d’estimer les ventes que tu pourrais faire sur tes tomes suivants, de planifier ta trésorerie, mais aussi de trancher des décisions parfois difficiles : est-ce que j’écris la suite de ma série immédiatement ou est-ce que je fais une pause pour me lancer dans autre chose avant de revenir dessus ?

L’argent ne devrait pas dicter nos décisions, mais il faut reconnaître que parfois il faut faire des choix raisonnés, et cela passe par vérifier que la trésorerie va abonder pour payer tous les frais.

Un autre point important dans mon tableau : j’ai volontairement écarté toutes les ventes de livres brochés, parce que je les ai retirés de la vente en septembre pour basculer dans un nouveau circuit de distribution et que je ne les ai pas encore remis dans le cycle de vente pour Kacy. Les éditions papier des trois derniers tomes ne sont jamais sorties. Mais tu peux tout à fait les inclure dans ton cas et les ajouter dans ton tableau.

La formule de calcul du taux de rebond

Comme je suis très mignonne, je te propose de télécharger le tableau juste en dessous, comme ça tu n’as pas à retaper les formules ou à essayer de faire fonctionner ton fichier, juste à le remplir avec les données.

Sinon la formule pour calculer son taux de rebond est toute simple : tu divises le nombre de lecteurs du tome 2 par le nombre de lecteurs du tome 1 et tu mets ça en pourcentage. Et quand tu calcules le taux de rebond d’un tome 5 par rapport au tome 1, tu divises toujours par rapport au tome 1.

Je te rappelle une autre chose essentielle : quand on fait des tableaux Excel pour suivre des indicateurs comme un taux de rebond, le regarder pour voir qu’il est joli ou qu’il est moins bon, ça n’a pas beaucoup d’intérêt. L’intérêt d’observer son taux de rebond, au-delà de faire un prévisionnel sur les ventes ou de prendre une décision sur le prochain titre à écrire, c’est de regarder ce qu’on a réussi et moins bien réussi. 

Si tu vois un taux de rebond inférieur à 70 % entre un tome 1 et un tome 2, cherche à comprendre ce qu’il s’est passé : est-ce que tu as fait des sorties très espacées entre ces deux tomes ? Est-ce que tu as bien communiqué sur la sortie ? Est-ce que la fin du tome 1 incitait à passer à la suite ? Et n’hésite pas à aller interroger tes lecteurs : ceux qui ont aimé et moins aimé, pour savoir ce qui les a gênés. On n’a pas la science infuse, si tu veux des réponses claires, va à la source et demande à tes lecteurs ce qui fait qu’ils n’ont pas bondi sur le tome 2. 

Tu seras parfois surpris des réponses. Et ne fais pas ça sous forme d’un sondage où tu préproposes les réponses et ils choisissent. Laisse la question ouverte, demande-leur par MP, pour qu’ils puissent te répondre exactement ce qui les a gênés (ou non).

On observe aussi ce qui est bien fait, pour réutiliser ce qui s’est bien passé pour d’autres sorties.

D’ailleurs, j’y pense, mais le calcul du taux de rebond, c’est aussi essentiel pour calculer ton panier moyen sur une série et savoir, quand tu fais de la publicité Amazon sur un tome 1, combien ça va vraiment te générer de ventes ensuite. Tu peux ainsi choisir de calculer ta rentabilité en fonction de la série, et pas juste de la vente du tome 1. Je parle de cette méthode et de ces calculs (absolument passionnants et pas du tout rébarbatifs hahaha) par ici !

Calculer son taux de rebond, c’est spécifique aux livres ?

Eh bien non ! C’est très utilisé dans le e-commerce ou sur tous les sites internet d’ailleurs, pour voir quelle page est bien optimisée et permet de garder l’utilisateur sur le site (en l’amenant par exemple sur une autre page du même site une fois qu’il a fini de lire le contenu de la première page). Le taux de rebond est un indicateur qui permet de dire « OK, cette page a un taux de rebond très élevé, les gens quittent le site après l’avoir vue ! » 

Google t’explique ici comment il calcule son taux de rebond pour tes pages internet.

Bon, si c’est la page « Bravo, votre commande a été passée », c’est assez normal… mais si c’est un article de blog, il faut réfléchir à la meilleure façon de garder ton utilisateur sur ton site pour le fidéliser. Par exemple, ajouter un lien vers des articles similaires à la fin de la lecture de l’article. Et comme je suis trop mimie et que j’adore ce sujet du taux de rebond (oui, je suis accro à ce sujet en ce moment, c’est bien, ça va me passer), je te parle bientôt de comment faire baisser son taux de rebond sur ton site internet (et donc garder l’utilisateur plus longtemps sur ton site et le fidéliser) ! 

Eh oui, ça n’a pas la même signification. Autant dans une série de livres tu veux augmenter ton taux de rebond, autant sur un site internet, tu veux le faire baisser autant que possible !

Si le sujet t’intéresse, retrouve cet article pour calculer ta rentabilité grâce au calcul de ton taux de rebond

Facebook
Twitter
WhatsApp
Jupiter Phaeton

Jupiter Phaeton

Avec plus de 300 000 exemplaires vendus de mes livres et plus de 750 000 euros de redevances KDP générées en moins de quatre ans, mon rêve de vivre de ma plume est devenu une réalité dès mon premier mois de publication.
J’ai envie d’aider les autres à réaliser leurs objectifs et c’est pour ça que j’accompagne des auteurs au quotidien. Je leur partage l’ensemble de mes acquis et de mon expérience pour qu’ils puissent eux aussi vivre de leur plume.

Table des matières

Jupiter Phaeton

Abonne-toi !

Pense à t’abonner à ma newsletter en entrant ton email ci-dessous pour recevoir les dernières informations en matière d’autoédition. Tu retrouveras aussi des articles pratico-pratiques pour devenir un auteur pro. Tu recevras mon ebook gratuit sur mon parcours dans l’autoédition, il paraît que c’est un gros boost de motivation pour se lancer et progresser ! (Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les lecteurs !)

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Ton inscription est confirmée.

Formations

publicités amazon

Maîtriser les publicités amazon

Maîtriser les publicitÉs META

devenir écrivain le pack complet

Devenir écrivain : le pack complet

Panier